La petite musique qui se joue dans les rangs policiers…

Imprimer

Castaner ne passera pas l'automne

Les policiers, tous corps et grades confondus, n'ont pas eu besoin de la mort de Steve, noyé dans la Loire à Nantes, pour se jouer depuis quelque temps un refrain déjà entendu. On notera que ce n'est pas tant la légitimité du ministre de l'Intérieur qui leur pose question que son efficacité. Certes, au niveau opérationnel, le secrétaire d'Etat Laurent Nuñez « fait le job ». Mais Christophe Castaner s'est tant mêlé des dossiers les plus brûlants ces derniers mois, enfilant les déclarations enflammées, parfois contradictoires, que les flics n'ont plus confiance... si tant qu'ils l'aient jamais eue... Même quand il tentait de prendre la défense de ses troupes, pas mal de fonctionnaires de police n'y croyaient plus. D'autant que, parallèlement, il pouvait aussi tendre le bâton en vouant les violents aux gémonies. Partant, la noyade nantaise et les soupçons qui pourraient peser sur la façon dont s'est tenu le service d'ordre le soir de ce drame n'y fera pas grand-chose. Et voici que la petite musique du remaniement refait surface. Mais ce qui est intéressant, voire significatif, c'est qu'elle se joue dans les rangs policiers qui comptent des gens parfois bien informés. En tout cas aux oreilles souvent bien placées...

Mis à jour ( Jeudi, 03 Octobre 2019 18:39 )