Nepita pour CREDO

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Inscription à la Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse publiée au JO du 14 novembre 1997

Scoop CREDO

Envoyer Imprimer PDF

Des coordinations face aux syndicats de policiers

L'appel à rassemblement que l'agence de presse CREDO avait été la première à évoquer a bien été suivi d'effet. Prévenus par SMS quelque 300 policiers parisiens se sont regroupés porte Maillot. Ils ont été empêchés par des gendarmes mobiles d'aller plus loin que l'Étoile. En fait, cette coordination voulait se rendre jusqu'à la Concorde en défilant.  Certains des manifestants ont dénoncé les syndicats traditionnels qui, selon eux, "ne protègent que leurs intérêts personnels et les ont lâchés". D'autres expliquent que ces centrales le représentent plus la base. Le 2 avril dans l'après midi, quelque 80 policiers des Hauts de Seine avaient accompagné six d'entre eux à la Préfecture de Nanterre où ils avaient demandé à être reçus par le Préfet. Et le soir à Lyon, une réunion avait lieu avec les syndicats de police pour évoquer les manifestations précédentes. Dans le même temps à Marseille, une cinquantaine de représentants syndicaux de la FPIP (extrême droite), d'Alliance Police Nationale et de la CGT manifestaient devant la Préfecture. Alliance Police Nationale lançait pour sa part un mot d'ordre à manifester le 11 mai devant les préfectures de France, afin d'obtenir la reconnaissance de la "présomption de légitime défense". Et, comme pour couper l'herbe sous le pied son concurrent, Unité-SGP annonce des rassemblements devant les commissariats du pays la veille, 10 mai. Il demande l'abrogation de la RGPP par laquelle un fonctionnaire partant à la retraite, sur deux, n'est pas remplacé...