Nepita pour CREDO

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Inscription à la Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse publiée au JO du 14 novembre 1997

Opération de maintien de l’ordre au syndicat Alliance Police Nationale

Envoyer Imprimer PDF

Questions sur le sort et le statut du secrétaire général Jean-Claude Delage...

Le syndicat de police Alliance Police Nationale a avancé la date de son prochain congrès. Prévu pour la fin de l'année, il se tiendra à la mi-avril. Ce qui amène plusieurs questions sur le sort de son secrétaire général...

1/Est-il vrai que Jean Claude Delage, secrétaire général d'Alliance Police Nationale a été mis en minorité par son conseil d'administration ?

2/Est-il vrai que celui-ci lui reprochait une absence injustifiée "au long cours", c'est-à-dire de quelque six mois ? Durant lesquels son syndicat ne savait ni pourquoi il n'était pas là, ni où il était ?

3/Est-il vrai que nombre d'élus du syndicat Alliance Police Nationale lui reprochent aussi, depuis les dernières présidentielles, d'avoir indirectement appelé à voter Emmanuel Macron, en demandant à "faire barrage à Marine Le Pen ? Ce dont Jean Claude Delage s'était justifié en expliquant que tous les syndicats de police avaient fait de même, et que son engagement de policier républicain ne pouvait lui dicter une autre conduite...

 

4/Est-il vrai que les administrateurs ont eu la désagréable surprise, une fois Jean Claude Delage revenu au siège de son organisation, de l'entendre critiquer ce qui avait été fait en son absence ? De le voir vouloir tout reprendre en main, sans tenir compte de ce qui avait été entrepris ?

 

5/Est-il vrai que le conseil d'administration d'Alliance Police Nationale a alors décidé de laisser à Jean Claude Delage son titre de secrétaire général, sans réelle autorité, mais d'avancer le prochain congrès de plusieurs mois, afin de lui trouver rapidement un remplaçant ?

6/Est-il vrai que, dans le même mouvement, ses postes à la CFE-CGC et à la Confédération européenne des syndicats de police lui ont été retirés ?

7/Est-il vrai que certains élus de son syndicat, même si celui-ci à remporté les dernières élections professionnelles dans la police, lui reprochent de n'avoir pas su anticiper une relative désaffection à la base ?

8/Est-il vrai qu'après avoir demandé à être remis en service, Jean Claude Delage a trouvé à se placer auprès des responsables de la sécurité des JO Paris 2024 ?

Si la réponse à cette dernière question devait se révéler positive, on peut regretter que la pétanque n'ait pas été retenue comme sport olympique pour 2024. Au moins une chose qui, en tant que Marseillais "grand teint", serait entrée dans son domaine de compétence...

IDENTIFICATION ABONNÉ

Vous êtes ici : ACCUEIL