Nepita pour CREDO

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Inscription à la Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse publiée au JO du 14 novembre 1997

Grogne policière et manifestations “coordonnées”

Envoyer Imprimer PDF

Les dessous d'une fronde

Retour sur l'entre deux tours des Présidentielles et sur les premiers soubresauts et les premiers défilés "spontanés" dans la police. Les syndicats semblent débordés par des coordinations. Le 26 avril, des représentants de l'une d'elles sont reçus par le Président - candidat qui tient réunion publique au Raincy. Qui étaient vraiment ses interlocuteurs ? Ce soir-là, Nicolas Sarkozy propose, s'il est réélu, de faire passer un texte instituant la "présomption de légitime défense" pour les policiers. Ce projet a-t-il été mené à bien en réaction à la mise en examen pour homicide volontaire du policier qui a tué Amine Bentounsi le 21 avril à Noisy-le-Sec, ou a-t-il été élaboré plus tôt ? Qui l'a mis en forme ? Comment s'est réellement déroulée la première manif'de policiers à Bobigny ? Quel a été le rôle du Préfet Lambert à ce moment-là ? L'équation n'est pas anodine, à l'heure où les syndicats de police font patte de velours au nouveau ministre de l'Intérieur Manuel Valls, et alors que celui-ci n'hésitera pas à traiter avec les plus accessibles d'entre eux, leurs dirigeants fussent-ils "proches de Nicolas Sarkozy"... De plus, certaines des informations que nous apportons aujourd'hui pour éclairer ces questions sont aussi importantes pour une meilleure compréhension des forces en présence au ministère de l'Intérieur, chez les hauts fonctionnaires et dans la police...

Pour lire la suite du papier cliquer pour contacter l'agence

Vous êtes ici : À LA UNE ! ACTUALITÉ ARCHIVES CREDO Grogne policière et manifestations “coordonnées”