Nepita pour CREDO

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Inscription à la Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse publiée au JO du 14 novembre 1997

À la une !

Le tombeur de Jacques Mesrine a lâché la rampe…

Envoyer Imprimer PDF

Souvenirs d’un très grand poulet

Au risque de passer pour un vilain garçon, je l’écris sans haine et sans crainte : si Lucien Aimé Blanc (LAB pour les intimes) n’avait pas existé, Jacques Mesrine n’aurait sans doute jamais été neutralisé le 1er novembre 1979. Et, allons encore plus loin, si l’opération avait été menée de bout en bout par l’Office centrale de répression du banditisme (OCRB), dirigé par celui que l’on apostrophait sympathiquement à grands coups de « Lulu », peut-être l’ennemi public N°1 de l’époque n’aurait pas été troué de plus de balles qu’il en faut pour mourir… Je me souviens de « Lulu », acceptant de répondre à quelques questions à mon micro de RTL. C’était à l’issue de la conférence de presse triomphante du ministre de l’Intérieur, accompagné du directeur central de la PJ, de son homologue du 36 Quai des Orfèvres et du procureur général de Paris.

Mis à jour ( Mercredi, 19 Février 2020 18:25 )

Quand un vieux pote se laisse partir…

Envoyer Imprimer PDF

Lucien Aimé Blanc est décédé… salut l’ami !

Voici pas mal de temps que j’ai été confronté à la mort. Pas celle des faits divers ou des conflits armés, violente et imprévisible. Non, celle d’un proche, d’un ami, d’un pote. Souvent, on la touche de loin, une fois tout terminé. On apprend que… On est prévenu de… Et c’est déjà dur à supporter. Mais voir un pote partir, le suivre de jour en jour, le visiter sur son lit de partant…

Mis à jour ( Mercredi, 19 Février 2020 17:47 )

Police : cachez ce sang que l’on ne saurait voir

Envoyer Imprimer PDF

Depuis peu, les médias se mettent à dénoncer les violences policières et leurs cortèges de blessés légers ou plus graves

Certains – cependant – accompagnent encore leurs analyses d’atermoiements, de questionnements, de points d’interrogation. Difficile de critiquer un corps dont certains de ses membres vous fourniront peut-être un jour matière à scoop… Même si beaucoup d’informations proviennent de syndicalistes policiers ou de membres de la hiérarchie, qui distribuent l’information comme bon leur semble, au grès de leurs intérêts particuliers ou de ceux de l’institution.

Mis à jour ( Mercredi, 19 Février 2020 17:37 )

Estelle Mouzin : ce que Monique Olivier peut vraiment apporter à l’enquête….une nouvelle donne pour les enquêteurs…

Envoyer Imprimer PDF

Entendue ce jeudi 21 novembre par la juge Sabine Khéris, l'ex-épouse de Fourniret avait envie de parler. Mais de quoi ?

La complice du tueur est donc bien revenue sur l'alibi de celui-ci (comme nous l'expliquions dans la première version de cet article), qu'elle avait longtemps conforté. Michel Fourniret a toujours soutenu que, le soir de la disparition d'Estelle Mouzin il était chez lui à Floing, en Belgique. Il en donnait pour preuve que ce soir-là, il avait téléphoné en région parisienne à son premier fils, Jean Christophe, pour lui souhaiter son anniversaire.

Mis à jour ( Mercredi, 19 Février 2020 17:38 )

Demain jeudi chez le juge, Monique Olivier risque bien de mettre Fourniret en difficulté dans l’affaire Mouzin

Envoyer Imprimer PDF

"Je n'ai jamais reçu l'appel de Fourniret qui le disculperait" nous a toujours affirmé Jean Christophe le fils aîné du tueur en série

Depuis douze ans, l'alibi du tueur dans la disparition d'Estelle Mouzin aurait sans doute pu être facilement attaqué. Ainsi, lorsque le 10 août 2006 Michel Fourniret est amené au hameau de La Ramée à Bussy-en-Othe (Yonne) c'est pour tenter de retrouver les restes de l'une de ses dernières victimes, Isabelle Laville. Depuis des semaines le tueur joue avec les nerfs des parents de l'enfant, des magistrats, des policiers, des gendarmes et mêmes avec ceux de ses avocats. Il a accepté de collaborer aux recherches du lieu où il aurait abandonné le corps d'Isabelle, mais il ne trouve pas. Ou il feint de ne pas trouver...

Mis à jour ( Mercredi, 20 Novembre 2019 18:23 )

Après l'attaque à la Préfecture de Police de Paris

Envoyer Imprimer PDF

La vraie question, celle qui fâche : combien d'infiltrés dans les services de police et où... ?

Le tueur de la PP s'était converti en 2008 et non depuis 18 mois... Il était en poste dans l'un des services les plus sensibles de France depuis 2003... Combien comme lui et où ?

Les flics de la brigade criminelle rigolent rarement quand ils sont saisis d'une enquête même si beaucoup, hors du boulot, peuvent avoir un sens de l'humour développé... Et là, dès que l'un de leurs groupes "crime de sang" a été chargé par le parquet de Paris, jeudi 3 octobre dans la journée, du quadruple meurtre (dont on sait depuis que ce sont des assassinats puisqu'ils étaient prémédités), dès l'arrivée de leur premier procédurier sur la scène de crime, les flics de la crim' n'ont pas rigolé du tout.

Mis à jour ( Dimanche, 06 Octobre 2019 10:51 )
L'AGENCE DE PRESSE CREDO ADHÈRE AUX ORGANISMES SUIVANTS :
SAPIG
Syndicat des Agences de Presse d’Informations Générales pour les agences d'informations générales et spécialisées pour la presse écrite.
FFAP
La Fédération Française des Agences de Presse a pour vocation de représenter, de promouvoir et de défendre les intérêts nationaux de la profession.
Vous êtes ici : ACCUEIL