Nepita pour CREDO

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Inscription à la Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse publiée au JO du 14 novembre 1997

À la une !

L’accord ministère de l’Intérieur-syndicat de police décortiqué

Envoyer Imprimer PDF

Comptes et mécomptes d'un protocole de 15 lignes...

Il y a des archives qui ne trompent pas ! À condition de les ressortir ! Ainsi, dans un communiqué commun publié tôt ce matin, les trois syndicats de police qui ont été reçu au ministère de l'Intérieur la nuit dernière, laissent à penser qu'ils ont obtenu une belle avancée sur l'augmentation de l'ISPP (indemnité de suggestion spéciale) aussi appelée "prime de risques".

EN FAIT, un protocole signé en 2016 (et celui-ci était contenu dans plusieurs dizaines de pages...) prévoyait que cette prime passerait de 26,5% au 1er janvier 2017 à 28 % au 1er janvier 2020. Avec l'accord de cette nuit, elle va  passer à 28,5 %. Résultat : les syndicats reçus par C.Castaner et ses conseillers ont obtenu, en tout et pour tout : 0,5 % d'augmentation de cette prime... Il faut vraiment bien connaître la police pour le comprendre, quand on lit leur communiqué... (À suivre)

Le succès du maintien de l’ordre de ce samedi à Paris n’y aura rien fait

Envoyer Imprimer PDF

La Préfecture de Police de Paris dans la tourmente

L'affaire Benalla l'avait déjà considérablement affaibli, les ratages du maintien de l'ordre à Paris jusqu'aux terribles violences du samedi 1er décembre auront approfondi le fossé entre lui et le Président de La République. Le Préfet de Police Michel Delpuech et Alain Gibelin, son directeur du maintien de l'ordre et de la circulation sont toujours sur la sellette.

Mis à jour ( Samedi, 08 Décembre 2018 22:37 )

Affaire Benalla

Envoyer Imprimer PDF

Quand le "facilitateur" de l'entretien d'A. Benalla au Monde passait les messages pour un voyou cité dans l'enquête sur l'assassinat du juge lyonnais Renaud

Cela remonte à bien loin, mais c'est le genre de péripétie qui reste gravé dans une vie... L'homme était plutôt sympa, hâbleur, grande gueule et, à l'époque, encore journaliste. C'est ainsi que le co-auteur de mon premier bouquin le connaissait, comme pas mal de confrères. Son titre préféré était Paris Match pour lequel il "montait des coups" photo. Car notre homme était surtout photographe.

Mis à jour ( Samedi, 28 Juillet 2018 13:34 )

Règlements de comptes à OK Élysée

Envoyer Imprimer PDF

Avant même avoir lu les propos dAlexandre Benalla dans Le Monde, il suffisait de savoir quelque peu ce qui se passait au niveau de la sécurité à lÉlysée, pour comprendre ce qui allait arriver avec la révélation de lattitude dAlexandre Benalla le 1er mai. Osons un scénario. Voici donc d’un côté, un "conseiller" du PR qui a joué un grand rôle dans sa sécurité, durant la campagne de la présidentielle. Le PR l’a récompensé en l’intégrant au palais. Et comme le jeune homme ne sait faire (bien) qu’une chose, la sécurité, elle lui est confiée. Mais ça ne peut se faire que par petites touches, presque en douce…

Mis à jour ( Vendredi, 27 Juillet 2018 16:59 )

Disparition d’armes à la PP

Envoyer Imprimer PDF

Un voleur bien renseigné

Il fallait parfaitement savoir où se trouvaient les trois pistolets automatiques Sig Sauer et le pistolet-mitrailleur Beretta 9 mm disparus des locaux du SGOEIF, le service chargé du matériel à la DOPC (direction de l'ordre public et de la circulation) de la Préfecture de Police de Paris (PP). En effet, ces armes étaient réparties entre deux armoires blindées, une située au sixième étage de l'immeuble de la rue Albert (75013), l'autre au troisième sous-sol. Ces armes n'étaient pas en service. Elles sont gardées là quand elles ne sont plus attribuées à un fonctionnaire en particulier, avant de repartir vers l'armurerie centrale. Difficulté majeure pour les enquêteurs de l'IGPN (la police des polices), elles ont pu "s'envoler" entre le 1er mars et le jeudi 26 avril, date de la découverte de leur disparition. Un laps de temps qui multiplie les intervenants possibles. Sauf "emprunt" des clés qui les ouvrent, ceux qui ont accès aux armoires en question ne sont pas très nombreux. Pour les policiers de la DOPC, il ne peut s'agir que d'un vol commis par un habitué des lieux. Vendredi soir, l'IGPN effectuait des vérifications autour de plusieurs ADS (adjoint de sécurité).

Mort de l’ancien juge de l’affaire Grégory

Envoyer Imprimer PDF

Selon une source PJ, Jean Michel Lambert était mort depuis mardi midi quand son corps a été découvert le soir même.

Le juge à la retraite Jean Michel Lambert s'est donné la mort mardi midi, sans que l'autopsie pratiquée sur son corps aujourd'hui puisse préciser le moment exact du décès "à une heure près". C'est en tout cas l'information recueillie par l'agence de presse CREDO cet après midi, auprès d'une source au sein de la police judiciaire, sans que le parquet du Mans ait confirmé ces éléments. D'ailleurs, le Procureur de la République a fait savoir  "qu'il ne communiquerait désormais que lorsque les résultats complets de cet autopsie, (y compris les analyses sanguines destinées à savoir si la victime n'avait pas ingurgité d'alcool avant de se donner la mort) seraient connus".

Mis à jour ( Samedi, 28 Juillet 2018 13:35 )
L'AGENCE DE PRESSE CREDO ADHÈRE AUX ORGANISMES SUIVANTS :
SAPIG
Syndicat des Agences de Presse d’Informations Générales pour les agences d'informations générales et spécialisées pour la presse écrite.
FFAP
La Fédération Française des Agences de Presse a pour vocation de représenter, de promouvoir et de défendre les intérêts nationaux de la profession.
Vous êtes ici : ACCUEIL